background img

Comment gérer les peurs nocturnes ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, étant donné le nombre de personnes qui ont répondu aux débats sur la terreur nocturne du « bébé », il semble que ce type de trouble du sommeil ou d’éveil précoce soit assez « courant » chez les enfants. Quelles sont vos solutions magiques pour limiter les anges nocturnes ? Que faire quand ils se produisent ? Voici vos méthodes et conseils pour sortir des cauchemars.

Qu’est-ce que la terreur nocturne bébé/enfant ?

Contrairement aux cauchemars, les cauchemars sont beaucoup plus impressionnants et l’enfant dort même lorsque ses yeux sont ouverts. « Ma fille était obsédée, impossible de discuter, de la calmer ou même de la toucher. Ses yeux étaient ouverts, mais elle ne me voyait pas… totalement submergée par la peur. » « C’est super déstabilisant pour un parent ! Après les premières « crises » auxquelles nous sommes mieux outillés pour faire face… » « Difficile en ce moment… Je pense très fort pour eux, mais aussi pour moi ! Elle m’a appelé en criant alors qu’elle était dans mes bras. Heureusement, elle ne se souvenait de rien à son réveil. »

A découvrir également : Casquette enfant : comment protéger son enfant du soleil ?

À quel âge les enfants ont-ils des terreurs nocturnes et combien de temps cela prend-il ?

Il n’y a pas d’âge pour avoir ou arrêter des chanteurs nocturnes. « Notre fils de 3 ans l’a toujours fait ». « Elle a 14 mois et j’ai l’impression qu’elle commence ». « Mon fils l’a fait jusqu’à ses 7 ans ».« Cela a commencé environ 18 mois. Il a disparu petit à petit jusqu’à environ 5 ans ». « Mais rassurez-vous, c’est plus court pour certains : « Il avait 3 ans, ça a pris 5 mois ».

Lire également : Comment suivre une formation petite enfance en ligne ?

Catégories de l'article :
Enfant