background img

Trouver une garde d’enfants en Ile de France : Le parcours du combatant

En Île-de-France comme dans plusieurs autres régions du pays, trouver une garde d’enfants appropriée relève de l’exploit. L’insuffisance d’assistantes maternelles et de places en crèche fait de chaque rentrée scolaire un véritable calvaire. Comment trouver une solution sécurisée et adaptée à son budget ? La problématique se pose.

Plus d’une dizaine de modes de garde différents et pourtant…

Selon L’Union Nationale des Associations Familiales ou Unaf, il existerait plus de 17 manières différentes de faire garder votre bout de chou. Entre la microcrèche, la crèche familiale, la halte-garderie, la garde partagée, etc. Le choix est vaste. Et pourtant, il reste difficile de trouver une alternative. En effet, d’après les statistiques, il manquerait environ 400.000 places, soit près de 400.000 parents et enfants qui ne peuvent être accueillis en journée. Parfois, ceux qui parviennent à obtenir une place dans une crèche ou dans d’autres structures sont contraints de dépasser le budget qu’ils ont prévu. À part les systèmes de garde gratuits, les familles peuvent dépenser jusqu’à 635 euros par mois. Un chiffre établi par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques ou DREES, l’année 2007.

A lire aussi : Les effets positifs et négatifs des écrans sur le développement des enfants

Les solutions de garde innovantes

Face aux difficultés à trouver une assistante maternelle ou une place en crèche, des solutions innovantes ont fait leur apparition. Ces dernières ont permis à de nombreux parents de continuer leurs activités de salarié. Certaines entreprises proposent aujourd’hui une crèche spécialement dédiée à leurs collaborateurs. La crèche d’entreprise permet à chaque salarié d’éviter les longs fils d’attente dans d’autres structures et de trouver une solution de garde adaptée à leur budget. La nounou à domicile proposée par des agences spécialisées comme Assadia figure aussi parmi les solutions plébiscitées. Elle consiste notamment à faire garder votre bambin à votre domicile pendant vos absences. Une professionnelle de la petite enfance s’occupera de sa toilette, de son repas, de son bain… Cette alternative est très enrichissante. Munie d’une mallette intelligente, la nounou assurera le bon développement du tout-petit avec des activités adaptées à son âge. Cette agence propose ce garde d’enfants à Saint-Germain-en-Laye et partout en France.

Adopter une jeune fille au pair

Pour pallier le manque de place dans les crèches, cette alternative s’est aussi développée depuis maintenant plusieurs années. La fille ou le garçon au pair est un jeune étranger souhaitant s’imprégner de la culture de son pays de destination. En échange d’un toit, d’un repas et d’un argent de poche, un jeune au pair vous proposera plusieurs services, dont la garde d’enfants. En fonction de ce qui sera défini, vous pourrez également lui attribuer d’autres tâches comme faire le ménage, s’occuper des courses, préparer le repas… Contrairement à la nounou à domicile et la baby-sitter, cette personne vivra avec vous pendant une durée déterminée, soit jusqu’à 1 an. La baby-sitter et ses disponibilités restent une solution express pour les parents qui ont choisi de se mettre en congé parental et ceux qui ont opté pour le travail en demi-journée. Afin d’éviter le stress et d’avoir la garantie que les enfants seront toujours sous surveillance, la majorité des familles préfèrent solliciter les services des agences de nounou.

A lire également : Educartable : présentation du portail

Les critères à prendre en compte pour choisir la garde idéale

Pour trouver la garde idéale pour vos enfants, vous devez considérer l’âge et les besoins de vos enfants. Si vous avez des tout-petits, il faudra privilégier une nounou expérimentée dans ce domaine ou une crèche qui saura répondre aux besoins spécifiques de cette tranche d’âge.

Il faut se poser la question du temps que vous souhaitez consacrer à votre recherche ainsi qu’à la garde elle-même. Une baby-sitter avec un emploi du temps flexible peut être une solution intéressante si vous travaillez régulièrement à des horaires variables ou tardifs.

Le tarif proposé par chaque candidat doit aussi être pris en compte. Le coût varie selon les prestations demandées et le mode de garde choisi : forfait mensuel, coût horaire… Il ne faut pas hésiter à mettre plusieurs profils en concurrence pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix possible.

Vous devez vérifier les références des candidats potentiels auprès d’autres parents ayant déjà fait appel à leurs services afin d’avoir un retour concret sur leur expérience.

Il est primordial que la personne choisie soit fiable et possède toutes les qualités nécessaires pour s’occuper efficacement et attentivement des enfants : patience, écoute active, capacité à gérer les conflits…

Prendre en compte ces différents éléments permettra aux parents de trouver l’aide adaptée pour assurer au mieux la sécurité et l’épanouissement des petits protégés tout en pouvant exercer leur travail sans angoisse.

Les aides financières disponibles pour alléger les coûts de garde

Trouver une garde d’enfants peut représenter un budget important pour les familles. Il existe des aides financières pour alléger ces coûts.

La prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) est une aide financière versée aux parents qui travaillent et qui ont au moins un enfant. Elle comprend plusieurs éléments tels que la prime à la naissance, le complément de libre choix du mode de garde (pour couvrir une partie des frais liés à la garde), ainsi que l’allocation de rentrée scolaire.

Les entreprises peuvent aussi proposer des avantages en nature tels que le chèque emploi-service universel préfinancé (CESU) ou encore mettre en place une crèche inter-entreprise.

Il existe aussi des aides locales telles que celles accordées par les communes. Certaines mairies proposent notamment des tarifs réduits pour les centres aérés ou les activités périscolaires afin d’alléger le coût global de la garde.

Depuis 2019, tous les parents ont droit au crédit d’impôt relatif aux dépenses engagées dans le cadre de la garde d’enfant à domicile et/ou hors domicile. Le montant varie selon chaque situation familiale mais cette aide permet néanmoins aux parents de déduire jusqu’à 50% du montant total annuel payé pour leur(s) enfant(s).

Pour trouver le mode de garde idéal, il est conseillé d’étudier chaque option avec soin et ainsi pouvoir faire un choix éclairé afin d’alléger ces coûts non négligeables.

Catégories de l'article :
Parents