background img

Quand faire appel à un médecin de garde ?

Quand faire appel à un médecin de garde ?

Lorsqu’on est une famille, on rencontre régulièrement des situations d’urgence médicale. Ces situations sont stressantes et requièrent généralement l’intervention d’un médecin. Au cas où le médecin référent ne peut être joint, il est plus approprié d’envisager le recours à un médecin de garde. Notamment lorsque l’urgence médicale survient en dehors des horaires d’ouvertures des cabinets médicaux classiques. Il faut retenir que l’urgence médicale ne prévient personne et qu’elle peut survenir à n’importe quel moment. Les médecins de garde peuvent intervenir dans le cadre des soins de proximité et effectuer une prise en charge totale en cas de maladie grave.

En cas de fièvre forte, convulsions ou perte de connaissance

Lorsque vous ou un membre de votre famille présentez un certain nombre de symptômes, il est primordial de faire appel à un médecin de garde. Il peut s’agir d’une fièvre ou de convulsions accompagnées d’une perte de connaissance. Une violente fièvre additionnée de vomissements et des douleurs du cou représentent aussi une situation nécessitant l’intervention d’un médecin. S’agissant d’un enfant, s’il présente des tâches violettes ou rougeâtres sur la peau, il s’agit d’une urgence médicale. Si un bébé a les extrémités froides et qu’il présente une fièvre dépassant les 39°, un médecin doit intervenir en urgence. Enfin, un adulte ou un enfant qui a des difficultés respiratoires doit impérativement voir un médecin de garde si la situation arrive en dehors des heures d’ouvertures des cabinets médicaux traditionnels. Vous pouvez trouver un médecin de garde en urgence ici

A découvrir également : Combien coûte une femme de ménage ?

En cas d’accident 

En cas d’accident entrainant une perte de connaissance, des vomissements incessants ou de la somnolence, il faut qu’un médecin de garde prenne en charge les victimes présentant ce genre de signes. Car dans la vie de famille, les accidents ne manquent pas. Notamment si l’accident survient en dehors des heures classiques de travail des médecins.

En cas de douleurs thoraciques ou d’essoufflement

En cas de douleurs thoraciques ou d’essoufflement, vous devez contacter un médecin de garde. Ces symptômes peuvent être le signe d’une pathologie grave comme une crise cardiaque ou une embolie pulmonaire. Il ne faut donc pas hésiter à appeler un professionnel qui pourra prodiguer les premiers soins avant l’arrivée des secours.

A voir aussi : L'organisation familiale au quotidien : astuces pour un intérieur impeccable et chaleureux

Cette mesure est aussi valable dans les situations où la personne souffrant de ces symptômes a déjà été diagnostiquée avec une maladie cardiovasculaire et suit habituellement un traitement spécifique. Dans ce cas précis, la consultation rapide d’un médecin permettra d’évaluer l’état du patient et d’adapter en conséquence son traitement.

Il faut prendre en compte que certains individus présentent naturellement des difficultés respiratoires importantes, notamment chez les personnes atteintes d’affections pulmonaires chroniques telles que l’emphysème ou la bronchite chronique obstructive (BPCO). Pour celles-ci, vous devez disposer à domicile des coordonnées téléphoniques des médecins généralistes et spécialistes locaux habilités à intervenir rapidement si nécessaire.

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive et chaque situation peut nécessiter une prise en charge différente selon le contexte médical personnel. N’hésitez donc pas à demander conseil auprès de votre médecin habituel pour savoir quoi faire en cas d’urgence médicale hors des heures classiques.

En cas de symptômes gastro-intestinaux sévères (vomissements, diarrhée) qui durent depuis plus de 24 heures

En cas de symptômes gastro-intestinaux sévères tels que des vomissements et une diarrhée qui durent depuis plus de 24 heures, il faut prévenir rapidement les professionnels de santé pour éviter toute complication supplémentaire. Effectivement, la déshydratation peut survenir rapidement chez les personnes souffrant de vomissements et/ou diarrhées prolongés.

Le médecin pourra ainsi évaluer l’état du patient et prescrire si nécessaire un traitement adapté à sa situation clinique. Dans certains cas spécifiques, notamment chez les jeunes enfants ou les personnes âgées, il peut s’avérer nécessaire d’hospitaliser le patient pour le réhydrater par voie intraveineuse.

Pour limiter davantage les risques d’infection, il faut aussi rappeler l’importance des mesures d’hygiène élémentaires comme se laver régulièrement les mains avec du savon et manipuler correctement la nourriture en suivant scrupuleusement toutes les consignes données en matière d’hygiène alimentaire. Les aliments crus doivent être bien nettoyés avant leur consommation afin d’éviter tout risque contagieux.

Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec son médecin traitant ou tout autre professionnel médical disponible pour obtenir des conseils et orientations en cas de symptômes digestifs sévères qui durent.

Catégories de l'article :
News