background img

L’évolution de la mode enfantine : de l’Antiquité à nos jours

Tout comme chez les grands, la mode enfantine n’a cessé d’évoluer au fil du temps. Si les enfants ne pensent pas suivre une tendance en particulier, les parents ne négligent aucunement cet aspect. Les valeurs et les évolutions sociales de chaque génération n’ont cessé de façonner l’apparence des plus jeunes. Dans notre article d’aujourd’hui, nous allons justement faire un point sur cette évolution de la mode enfantine depuis l’antiquité à nos jours.

L’antiquité : Simplicité et fonctionnalité

Dans l’antiquité, la mode enfantine était largement influencée par la simplicité et la fonctionnalité. Les enfants portaient patiemment les mêmes pièces que leurs parents, mais en version réduite. Un vêtement enfant de l’antiquité misait forcément sur la praticité plutôt que sur le style. La mode enfantine de l’antiquité se basait principalement sur des matériaux naturels. Après tout, l’industrialisation n’est venue que très tard.

Lire également : Le problème des aires de jeux normées

Époque médiévale : Statut social et raffinement

Au moyen âge, la mode enfantine était fortement liée au statut social de la famille. Entre d’autres termes, les enfants ne portaient plus les mêmes vêtements. Les enfants de familles nobles portaient des vêtements raffinés et luxueux, tandis que ceux des classes inférieures portaient des habits plus simples. On constatait déjà une différence de statut social à travers l’apparence à cette époque.

Renaissance : Élégance et délicatesse

Pendant la Renaissance, on pouvait qualifier la mode enfantine comme élégante et délicate. On voyait déjà apparaître des dentelles et des rubans sur les robes des petites filles. Chez les jeunes garçons, on portait surtout des costumes avec des pantalons bouffants et des hauts ajustés. On constatait déjà la délicatesse des finitions à la renaissance.

A voir aussi : Les multiples avantages de la pratique d'un sport pour le développement des enfants

Révolution industrielle : Uniformité et praticité

Avec la révolution industrielle, la mode enfantine a connu un grand virage. La production de masse a introduit des vêtements plus abordables et standardisés. Les enfants de toutes les classes sociales commençaient alors à porter des tenues plus uniformes. C’est également à cette époque que les tissus synthétiques sont apparus.

Années 1950 : Retour à l’innocence et à la couleur

Les années 1950 ont été marquées par un retour à l’innocence de la mode enfantine. Les vêtements pour enfants étaient souvent inspirés par des thèmes ludiques et colorés. Les filles portaient des robes à jupons bouffants et des nœuds dans les cheveux. Quant aux garçons, les shorts et les chemises sont tendances. Cette tendance a aussi été influencée par la démocratisation des médias et des dessins animés.

Années 1990 : Casual et influence pop culture

C’est pendant les années 1990 qu’on a vu s’introduire l’esthétique décontracté dans la mode enfantine. Jeans, t-shirts imprimés et baskets étaient d’actualité et pas uniquement chez les petits garçons. Les jeunes filles commençaient à s’afficher dans des tenues plutôt masculines. C’est l’influence de la pop culture et des personnages de films qui a apporté cette nouvelle ère.

Époque contemporaine : Diversité et expressivité

À ce jour, on peut constater que la tendance dans la mode enfantine est plus diversifiée. Le choix est aujourd’hui très libre en matière de style, de couleur et de matière. On constate ces derniers temps que l’audace a aussi conquis la mode enfantine. Les jeunes garçons comme les jeunes filles s’habillent désormais sans complexe avec des looks plus audacieux.

Catégories de l'article :
Enfant