background img

Comment calmer la toux de bébé pendant la nuit ?

En toussant, notre corps essaie d’éliminer les mucosités, les virus et les bactéries de nos voies respiratoires pour maintenir nos poumons en bonne santé. Il s’agit donc d’un réflexe utile qui ne doit pas être supprimé. Mais la toux peut devenir difficile lorsqu’elle est sèche, qu’elle gratte et qu’elle nous empêche, nous et notre enfant, de dormir. Que faire pour soulager la toux nocturne et les symptômes du rhume en général ? Voici quelques conseils.

Conseils pour calmer le toux chez les bébés et les enfants

Humidificateur

L’air sec exacerbe la toux sèche et irrite la gorge. Si l’air intérieur est trop sec, surtout en hiver, un humidificateur peut contribuer à augmenter l’humidité. Une hydrométrie intérieure d’environ 40 % est idéale. Vous n’avez pas d’appareil à la maison ? Mettez (bien sûr) un bol d’eau sur le chauffe-eau.

A lire en complément : Quand utiliser du lait épaissi ?

Oignon à côté du lit

Attention, il n’a jamais été scientifiquement prouvé qu’un oignon guérit la toux ou traite le rhume, ce n’est que des croyances populaires, un remède de bonne vieille grand-mère. Cependant, selon ses adeptes, l’oignon pourrait aider à soulager certains symptômes stressants tels que la toux ou le nez encombré. Les huiles essentielles qu’il contient favoriseront la sécrétion de mucus et vous aideront à respirer librement en cas de congestion nasale. Il suffit de le couper grossièrement et de le mettre dans la pièce… mais il faut gérer l’odeur.

Ventilation

Pensez à ventiler les pièces de votre maison. 15 minutes de ventilation par jour permettront de garder l’air plus pur. Le truc anti-toux (et la meilleure nuit, valable tout le temps, d’ailleurs…) : aérer les chambres avant même le coucher (et surtout) en hiver. Une pièce ventilée avec moins de l’air sec et le refroidisseur (18-19 °C) vous permettent de mieux respirer et donc de mieux dormir.

Lire également : Pourquoi dormir du côté gauche quand on est enceinte ?

Oreillers supplémentaires

Pour une meilleure évacuation du mucus, placez un oreiller supplémentaire sous la tête de votre enfant. Attention, ce conseil ne s’applique pas aux bébés qui sont fortement découragés d’utiliser l’oreiller (risque de mort subite du nourrisson).

Miel

Selon diverses études, une cuillerée de miel soulagerait la toux. Encore une fois, ce conseil ne s’applique qu’aux enfants plus âgés : les enfants de moins d’un an devraient éviter de manger du miel en raison de la présence possible de toxine botulique.

Boisson

S’il a plus de 6 mois, donnez quelques gorgées d’eau à votre enfant avant de se coucher pour hydrater les voies respiratoires et favoriser l’élimination du mucus. Pensez également aux boissons chaudes qui vous aident à désencombrer.

Bain de vapeur

À la vapeur d’eau est très efficace pour diluer les sécrétions nasales et bronchiques et favoriser l’excrétion des mucosités. Faites couler un bain chaud et restez dans la salle de bain avec votre bébé ou votre tout-petit. Attention : Ne mettez pas votre enfant dans la salle de bain avec de l’eau à une température supérieure à 37-38 °C ! Il s’agit simplement de créer une sorte de hammam fait maison. Racontez une histoire ou chantez une chanson pendant que votre enfant respire la vapeur d’eau. Si vous souhaitez nager dans l’eau éveillée, mesurez la température de l’eau à l’aide d’un thermomètre ou de votre coude au préalable.

Bonbons

Si votre enfant est assez âgé, il peut sucer un morceau de sucre, de réglisse ou de menthe pour apaiser sa gorge.

Lavage du nez

En cas de rhume, il est conseillé de rincer le nez d’un bébé ou d’un enfant 6 à 8 fois par jour avec de l’eau salée (solution saline ou pulvérisation d’eau de mer). Le spray isotonique est administré en première ligne. Si cela ne suffisait pas, vous pouvez utiliser un sérum hypertonique pour chaque seconde éruption. Le spray est souvent préférable aux gousses (plus efficace, moins risqué pour la muqueuse nasale…).

Selon les cas, vous pouvez également administrer certaines gouttes nasales. Demandez conseil à votre pharmacien.

Saviez-vous que les jeunes enfants peuvent avoir des infections respiratoires jusqu’à huit fois par an ? S’ils guérissent habituellement en une semaine, la toux durera souvent plus longtemps, de sorte que votre enfant voudra peut-être tousser tout l’hiver.

Quand faut-il demander conseil ?

  • Si votre enfant a moins de 3 mois et continue de tousser. Certains virus (comme le VRS) peuvent provoquer un essoufflement grave.
  • Si votre enfant a plus de 3 mois et que la toux dure plus de trois semaines. Le médecin vérifie s’il y a une infection spécifique (telle que la coqueluche). La toux « aboie », ressemble au cri de Siegel ? L’essoufflement est-il grave ? Il peut s’agir d’une laryngite, également connue sous le nom de « faux croup » (par exemple, au Canada).
  • Si votre enfant présente également d’autres symptômes tels qu’une fièvre élevée et/ou persistante (3 jours), une respiration sifflante ou une respiration sifflante, une somnolence, une confusion, une apathie ou des pleurs inconsolables.

Catégories de l'article :
Bébé