Petite Galerie du Louvre

On se lève tous pour une virée au Louvre sauf que ce lieu aussi vaste qu’impressionnant peut vite décourager certains parents flanqués (comme papa cool et moi) d’enfants modérément patients…
L’avènement de la Petite Galerie conçue comme un vrai musée à taille réduite a tout de la bonne nouvelle pour les familles désireux de faire découvrir des œuvres à leur progéniture sans avoir à (sur)motiver leurs troupes. Une expo ambitieuse prévue pour durer 9 mois sans doute plus accessible aux enfants en âge de savoir lire (à partir de 6-7 ans ans) excepté le crocodile de Papouasie capable de fasciner petits et grands.

Points forts :

  • Faire cohabiter dans la même exposition dédiée aux grands mythes fondateurs l’iconique casque de Dark Vador prêté pour l’occasion par Georges Lucas grand amateur d’art et lecteur inconditionnel d’Homère (au point d’ouvrir son propre musée en 2020 à Chicago!) avec des œuvres plus académiques telle la Tentation de St Antoine de Peter Huys ( 16 siècle) et sa profusion de créatures fantastiques et autres monstres effrayants qui fascinent petits et grands est déjà en soi réjouissant.

  • L’espace segmenté en catégorie thématique (Monstres et Démons notamment) qui invite à naviguer le nez au vent sans être tenu de suivre le sacro-saint parcours fléché… L’occasion de démarrer l’expo par le milieu ou la fin comme bon nous chante en croisant les doigts pour que l’émerveillement opère sa magie. Et que l’écran de cinéma ne freine pas (trop) nos minus dans leur exploration.

En bref, ce qu’on a aimé : 

  • Le fait de pouvoir réviser ses classiques (le mythe d’Icare, celui d’Hercule etc).
  • La signalétique colorée des panneaux (cartels pour les initiés) dont les codes graphiques rappellent agréablement l’univers BD.
  • La cohabitation entre œuvres antiques et pièces ultra contemporaines.
  • L’éclairage circulaire subtil et astucieux.
  • Les extraits d’interviews et séquences de Star Wars diffusés sur l’écran géant qui donnent envie de s’enquiller la saga dans son canapé avec ses pas trop petits enfants:)
  • La possibilité de compléter l’expo en se procurant le Grand Livre de la Petite Galerie pour les plus petits et Mythe Fondateurs d’Hercule à Dark Vador avec anthologie de textes sur les mythes pour les plus grands.

Ce qu’on a moins aimé :

La difficulté pour dénicher l’entrée de la Petite Galerie au final accessible par l’Aile Richelieu!

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.