Isabelle Fontaine  » Devenir mère et réussir…..

Isabelle Fontaine est maman de trois lovely marmots, journaliste et auteur de “ Devenir mère et Réussir sa vie Professionnelle  “ préfacé par Clémentine Autain. Un ouvrage* truffé de témoignages et d’infos pratiques qui se lit d’une traite et offre moult pistes de réflexion et d’actions concrètes! De quoi re-booster notre motivation régulièrement mise à mal par l’ampleur de la tache et encourager nos singularités d’autant que chez les mums, le modèle unique n’existe pas.Ouf, on respire! 

*Éditions Leduc.s

 Comment est né ce projet de guide?

Je connais bien la galère du temps après lequel on court, des arbitrages incessants à faire entre boulot, enfants, amis… et compagnon ! J’ai eu envie à travers ce guide de donner des pistes, des conseils aux mères actives parfois découragées face à l’ampleur de la tâche qui les attend. J’ai en interviewé beaucoup pour connaître leurs trucs, leurs astuces mais aussi des experts -psy, coach- qui apportent une vision complémentaire aux questions qui nous préoccupent toutes. J’ai voulu montrer que des solutions existent, que des femmes y arrivent, qu’il faut rester optimiste en toutes circonstances.  C’est vrai, que c’est difficile. Mais oui, on peut réussir son projet de vie professionnel et être maman.

 

Pourquoi avoir choisi Clémentine Autain pour préfacer ton livre ?

D’abord parce qu’elle est femme politique, féministe et maman de deux enfants, et que je souhaitais vraiment avoir une figure engagée dans ce livre.  D’autant plus que pour moi, ce sujet de la « conciliation vie privée/vie professionnelle »   nécessite une vraie volonté politique -qu’elle soit de droite ou de gauche- pour faire avancer les choses. Si comme le dit Dominique Méda, sociologue,  » notre société ne s’est pas adaptée aux changements liés au travail des femmes » il est plus que grand temps que tout ça change.

 

Pour finir, quels sont tes 5 conseils/astuces pour nous aider à concilier nos multiples vies sans (trop) nous essouffler?

Ah, concilier vie pro et perso, c’est un ensemble de petits et grands trucs, qui, mis bout à bout, fait que l’on arrive plus ou moins à faire avancer la barque… Donc, cela dépend du vécu de chacun. Cependant, il y a des points névralgiques sur lesquels nous pouvons quasiment toutes agir en conscience :

– 1 : Transformez votre conjoint en « partenaire ».

Par son implication dans la vie familiale, il joue un rôle clé dans votre carrière. Soufflez-lui quelques suggestions : sorties d’école ou de crèche, prise en charge enfant malade, congé parental (et oui, ils s’en sortent très bien…), tâches domestiques etc. Définissez celles qui sont prioritaires. Et ne lâchez surtout pas ! Certaine optent pour l’humour parfois un peu cinglant : post-it sur la vaisselle sale : « Au secours, nous avons besoin d’un bon bain !», présentation d’une facture relevant les tâches effectuées dans le mois à la maison, éclipse discrète au moment du coup de feu du soir…

– 2 : Mettez-vous en réseau.

L’autonomie, c’est le Saint Graal de notre société… Sauf que dans la vraie vie, on a besoin des autres, et vice versa. Voisins, amis, parents de camarades de classe de vos enfants, famille constituent un premier cercle de connaissance avec qui échanger des services, des bons plans, des infos : dépôt à la crèche, école, activités du week-end et du mercredi, baby sitting, ect… Pensez à rendre sous une forme ou une autre, le service qui vous a été donné, afin d’entretenir une boucle vertueuse d’échange.

3 – La femme de ménage est votre alliée.

Celles qui ont passé le cap l’affirment : la femme de ménage est un soulagement inouï. Pour certaines d’entre elles, c’était même « ça ou le divorce ». Pourtant, recourir à cette aide précieuse suscite bien des réticences…

Pourtant :

– non, ce n’est pas parce que vous allez arrêter de passer la serpillère que vous ne serez plus maîtresse chez vous.

– non, cela ne coûte pas cher. Avec les déductions/réductions d’impôts, cela revient environ  à 10 euros/heure.

– oui, c’est efficace. Elle fait en 2 heures ce que vous feriez péniblement et en râlant en 4 heures.

– oui, vous vous sentirez beaucoup plus légère et libérée, psychologiquement et physiquement.

4- Arrêtez de viser la perfection

Le mythe de la perfection au féminin, c’est un peu LA maladie du XXIe siècle. Il faudrait ressembler à ces icônes de papier glacé, au corps parfait, mères aimantes, amantes douées, professionnellement successfull. Mais les psys nous l’assènent : tout ceci n’est qu’une illusion et nous pousse à culpabiliser sans cesse… Viser d’être au top dans tout, tout le temps, en même temps, est un piège pernicieux. Essayons d’être juste bien dans chacun de nos rôles, alternativement.

5 – Un temps rien que pour vous

Lorsqu’on est mère, travailleuse, amie, compagne, fille… On peut vite se sentir submergée par tous ces rôles. Et oublier le vrai premier rôle de sa vie : être soi-même. S’aménager des moments de resourcement personnels est indispensable pour tenir la barre. Cinéma, expos, promenades nature, mijoter des petit plats, nager, danser, dessiner, lire, rêver, soins au spa… Un seul mot d’ordre : vous faire plaisir de manière régulière, en tête à tête avec vous-même.

 

http://www.facebook.com/devenirmereetreussirsavieprofessionnelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.