Médiation Familiale

Pascal Anger psychothérapeute et psychanalyste est spécialiste des thérapies familiales pour apprendre aux adultes, ados, enfants à se parler, s’écouter, résoudre des conflits persistants.  Il nous en dit un peu plus sur sa pratique susceptible d’alléger la vie de nombreuses familles…

 

La médiation familiale, ça sert à quoi et surtout  ça s’adresse à qui ? 

A tous ceux qui rencontrent des problèmes liés à un conflit familial. Ceux qui aimeraient réussir à se parler dans un climat serein et apaisé des besoins de chacun. Ceux qui recherchent une communication plus constructive notamment avec leurs enfants/ados ou qui ont juste besoin d’identifier la source du conflit.  Il peut s’agir de la question de l’ hébergement alterné, la mise en place et l’organisation du quotidien à la suite d’une séparation, aborder les questions financières (pension alimentaire, biens mobiliers et immobiliers). Ça permet parfois simplement de sortir d’une impasse. Mieux organiser ses droits et devoirs de parents et de grands parents. Aider à la recomposition familiale, discuter de la place parfois mise à mal  du beau parent.
En un mot, aborder toutes les questions concrètes et difficiles liées à un conflit ou à une séparation dans le couple ou/et la famille.

Que pouvez-vous apporter vous aux ados/enfants  qui vous consultent ?

Une écoute, un soutien, un travail en profondeur pour permettre à ceux qui en ont besoin de sortir de leur isolement. Les aider lorsqu’il y a une perte de lien social, une vulnérabilité, un repli sur soi, des pensées suicidaires, un mal-être persistant…

Et qu’en est -il des couacs lié à la parentalité :

Justement, j’aide les parents lorsque leurs enfants ont des difficultés scolaires, des troubles du comportement, lorsque leurs adolescents ont des comportements troublants ou inquiétants. Les parents confrontés à des situations de crise, des tensions familiales, des problèmes de communication et de relation et qu’ils ont besoin d’aide.

Et la thérapie familiale systémique, ça consiste en quoi ?

L’objectif, c’est d’apprendre aux membres de la famille à communiquer. Ca a l’air simple et souvent, ça ne l’est pas. La thérapie familiale met en évidence le fait qu’il n’y a pas de fou dans la famille, mais que c’est la relation qui est folle, et lorsque chaque membre de la famille peut se remettre à exister sans être étouffé par son appartenance familiale, bien souvent, le problème disparaît; c’est pour cela que les membres de la famille sont forcément tous actifs. La thérapie familiale systémique décode les interactions verbales et émotionnelles. L’ entretien en thérapie familiale redonne à la famille ses capacités de fonctionnement . Puisque toute la famille est concernée, tout le monde est sollicité pour  trouver les solutions.

Et l’issue d’une médiation familiale…

C’est un processus qui permet de rétablir la communication au moment d’une crise familiale ou conjugale. Je pense notamment aux situations de rupture ou de crise pour des personnes mariées, divorcées ou en cours de séparation.  La médiation familiale est une démarche volontaire où les deux parents sont amenés à prendre ensemble des décisions qui les concernent et notamment à trouver des solutions durables pour leurs enfants.  Elle apporte un soutient aux parents, aux enfants et/ou aux adolescents, les invite à parler des problèmes familiaux, permet d’ apaiser les conflits, trouver des solutions. En bref, la médiation familiale permet de rétablir le dialogue souvent rompu entre les membres de la famille en aidant les parents à développer des compétences pour intégrer l’enfant en médiation et tirer le meilleur parti de cette approche pour responsabiliser les parents. Elle peut aider à lever certains blocages et zones de tensions qui font souffrir. Ces consultations offrent un espace où chacun peut s’exprimer, échanger, partager, écouter et être écouter et donc identifier les besoins de chacun en essayant d’apprendre à mieux vivre ensemble.

Laisser un commentaire